Les médicaments pour lutter contre le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est l’un des cancers les plus courants chez les hommes, en particulier chez les hommes âgés de plus de 50 ans. Heureusement, il existe plusieurs options de traitement pour gérer cette maladie, y compris divers médicaments qui peuvent être prescrits par un médecin. Cet article présente un aperçu des médicaments couramment utilisés dans le traitement du cancer de la prostate.

Les anti-androgènes

Les anti-androgènes sont des médicaments qui bloquent l’action des androgènes (hormones mâles) dans le corps. Comme le cancer de la prostate est souvent stimulé par les androgènes, ces médicaments peuvent aider à ralentir la croissance des cellules cancéreuses. Les anti-androgènes couramment utilisés incluent le bicalutamide (Casodex), le flutamide (Eulexin) et le nilutamide (Nilandron).

Les agonistes de la GnRH

Les agonistes de la GnRH (gonadotrophine) agissent en réduisant la production d’androgènes par les testicules. Ces médicaments incluent le leuprolide (Lupron, Eligard), le goserelin (Zoladex) et le triptoréline (Trelstar). Ils sont généralement administrés sous forme d’injections ou d’implants.

Les antagonistes de la GnRH fonctionnent de manière similaire aux agonistes de la GnRH en réduisant la production d’androgènes, mais ils agissent plus rapidement et sans la poussée initiale d’hormones qui peut survenir avec les agonistes. L’antagoniste de la GnRH le plus couramment utilisé est le dégarelix (Firmagon).

Les inhibiteurs de la 5-alpha réductase

Les inhibiteurs de la 5-alpha réductase, tels que la finastéride (Proscar) et la dutastéride (Avodart), bloquent la conversion de la testostérone en dihydrotestostérone (DHT), une hormone qui peut stimuler la croissance du cancer de la prostate. Ces médicaments sont souvent utilisés pour traiter l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP), mais peuvent également être prescrits pour certaines formes de cancer de la prostate.

Articles Liés:  Qu'est-ce qui motive une érection?

Les médicaments de chimiothérapie

La chimiothérapie peut être utilisée pour traiter le cancer de la prostate avancé ou métastatique. Les médicaments de chimiothérapie couramment utilisés incluent le docétaxel (Taxotère), le cabazitaxel (Jevtana) et le mitoxantrone (Novantrone). Ces médicaments sont généralement administrés par voie intraveineuse et peuvent être utilisés en combinaison avec d’autres traitements.

Les inhibiteurs de la PARP

Les inhibiteurs de la PARP, tels que l’olaparib (Lynparza) et le rucaparib (Rubraca), sont une classe de médicaments relativement nouvelle qui cible qui ciblent spécifiquement les cellules cancéreuses ayant des mutations dans certains gènes de réparation de l’ADN, comme les gènes BRCA1 et BRCA2. Ces médicaments peuvent être efficaces pour traiter le cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (mCRPC) chez les patients présentant ces mutations génétiques spécifiques.

Les thérapies ciblées

Les thérapies ciblées sont conçues pour attaquer spécifiquement certaines caractéristiques des cellules cancéreuses, minimisant ainsi les dommages aux cellules normales environnantes. Le pembrolizumab (Keytruda) est un exemple de thérapie ciblée qui a été approuvé pour le traitement du cancer de la prostate métastatique résistant à la castration chez certains patients dont les tumeurs présentent des anomalies génétiques spécifiques.

Les traitements immunologiques

Les traitements immunologiques stimulent le système immunitaire pour qu’il attaque les cellules cancéreuses. Le sipuleucel-T (Provenge) est un exemple de traitement immunologique qui a été approuvé pour le traitement du cancer de la prostate métastatique résistant à la castration chez les hommes asymptomatiques ou peu symptomatiques.

Les traitements hormonaux

Dans certains cas, des traitements hormonaux supplémentaires peuvent être utilisés pour traiter le cancer de la prostate. L’abiratérone (Zytiga) est un exemple d’un médicament hormonal qui bloque la production d’androgènes par les glandes surrénales et les tumeurs de la prostate.

Articles Liés:  Aliments aphrodisiaques

Il est important de noter que chaque patient est différent et que le traitement approprié dépendra de nombreux facteurs, tels que le stade du cancer, l’âge du patient, la présence de mutations génétiques spécifiques et les préférences du patient. Il est essentiel de travailler en étroite collaboration avec un médecin pour déterminer le traitement le mieux adapté à chaque situation individuelle.